GARANTIES COVID-19

JEV LANGUES,

LA PANDEMIE DE COVID-19,

AUTRES EPIDEMIES ET RISQUES POTENTIELS

 

Depuis le 16 mars 2020, le paysage mondial des «Student Exchange programs»se trouve bouleversé, et nous le savons désormais, pour un temps long.Dès la première heure, JEV et ses partenaires à l’étranger ont tout mis en œuvre pour que des mesures de sécurité strictes soient prises (en accord avec chacune des autorités locales).

JEV Langues a immédiatement pris les mesures nécessaires, dès l’apparition de la pandémie, en renforçant ses garanties d’assurance. Celles-ci demeurent en vigueur pour l’année 2021-2022.

Les séjours longs aux USA n’ont jamais été impactés par les restrictions de voyager, les visas J-1 et F-1 « Student Exchange » bénéficiant d’un statut spécial (NIE).

Si certaines destinations restent fermées au moment où nous mettons sous presse, les séjours sont cependant ouverts à la vente, car la vaccination massive œuvre dans le sens d’une reprise à moyen terme des échanges. L'Australie et la Nouvelle-Zélande prévoient la ré-ouverture de leurs frontières pour Mars 2022.

Nous demandons à tous nos jeunes un schéma vaccinal total plus 7 jours au moment du départ, les établissements scolaires étrangers ayant ajouté la COVID-19 à la liste déjà longue des vaccins obligatoires.

Le réseau solidaire que JEV forme avec ses partenaires, qui tous partagent les mêmes valeurs, s'est avéré être la colonne vertébrale de cet édifice.

C’est le même réseau qui prépare l’année 2022, en ayant acquis un surcroît d’expérience qui nous rend collectivement encore plus forts.À chaque fois que des frontières rouvrent, nous reprenons nos accueils. Avec une sécurité sanitaire renforcée, en collaborant avec des compagnies aériennes qui ont fait de la sécurité un enjeu majeur (Emirates, Qatar, Air France, etc.) Nous avons construit des dossiers sanitaires qui permettent à nos participants de justifier de leur bonne santé, facilitant ainsi le passage des frontières.

 

GARANTIES ANNULATION

COMPTE-TENU DE LA SITUATION DE CRISE SANITAIRE PERSISTANTE TOUTES LES GARANTIES LISTÉES CI-DESSOUS SONT SYSTÉMATIQUEMENT INCLUSES (1)

Pour tout type d'épidémie inconnue au moment de l'inscription*:

  • Restrictions de voyager émises par le Ministère des Affaires étrangères de votre pays de résidence, ou par l’OMS, ou que les autorités locales refusent l’entrée sur le territoire sous réserve que le séjour ait été réservé avant l’annonce des restrictions de l’OMS et/ou le Ministère des Affaires étrangères (sauf pandémie).
  • Toute quarantaine personnelle imposée au départ.
  • Au départ, si l’accès à l’embarquement vous est refusé par suite d’un contrôle thermique (ou autre contrôle sanitaire).

* À condition que l'épidémie en question n'ait pas été ensuite reclassée en pandémie par l'OMS.

S'agissant spécifiquement de la pandémie de Covid-19 :

  • Participant malade de la COVID avant le départ,empêchant le séjour.
  • Nécessité de confinement du participant avant le départ.
  • Interdiction d'embarquer à l’aéroport de départ, pour soupçon de COVID-19.

 

LES RISQUES SUIVANTS SONT COUVERTS :

 

  • Du fait du participant ou de sa famille, rendant le séjour imopssible :
    • Maladie, accident, hospitalisation empêchant le départ du participant ou d’un de ses proches (certificat médical requis).• Décès d’un proche (grand-parent, parent, frère, sœur, oncle, tante, neveu ou nièce).
    • Contre-indication et suite de vaccination• Licenciement économique, convocation devant untribunal
    • Convocation à un examen universitaire ou de rattrapage
    • Redoublement ou échec scolaire
    • Echec à un examen
    • Convocation médicale urgente
  • Du fait de circonstances exterieures à la sphère familiale :
    • Vol de papiers d’identité 48 h avant le départ.
    • En cas d’épidémie nouvelle ou de risque sanitaire dans la ou les ville(s) de destination mettant fortement en péril la santé de l’Assuré (sauf pandémie).
    • En cas de restrictions de voyages émises par le Ministère des Affaires étrangères de votre pays de résidence ou par l’OMS ou que les autorités locales refusent l’entrée sur le territoire sous réserve que le séjour ait été réservé avant l’annonce des restrictions de l’OMS et/ou le Ministère des Affaires étrangères (sauf pandémie).

Pour toute déclaration de dossier, un justificatif nominatif et officiel ayant date certaine sera demandé (certificat médical, attestation des autorités etc.).

(1) Pour tous les séjours jusqu'à 25.000€. Au-délà, merci de nous consulter.